ce "clac" qui raisonne dans ma tête...

Publié le par LaPorteBleue - Danièle Antoniotti

 

 

 

 

 

Un clac discret qui raisonne encore dans ma tête…

Pas un mot, un baiser… non… que ce claquement net.

La porte se refermant doucement pour ne pas me réveiller…

Alors que, malgré mes yeux fermés l’éveil de toute la nuit ne m’a pas quittée.

Amour d’un soir, amour d’espoir, pour ne pas retrouver sa solitude au réveil…

Et l’on repense à cette nuit où la terre pouvait s’écrouler, où tout était superficiel

Où nos corps s’enlaçaient dans un savant mélange d’avidité et de mensonge…

Mais, qui, au petit matin, ces corps repus et fatigués ont ce remord qui les ronge…

Car même dans les bras d’un autre on ne s’évade pas de sa prison de chagrin…

Car même tremblante sous les caresses d’un autre on n’oublie pas l’abandon du matin

L’abandon de celui qui est parti en refermant la porte doucement pour ne pas nous  réveiller…

Alors que, malgré nos yeux fermés l’éveil de toute la nuit ne nous a pas quittée…

Rien que ce clac discret qui raisonne encore dans ma tête et qui raisonnera sans cesse

Jusqu’au jour où le temps apaisera doucement, solitairement ce moment de détresse

Où je ne compterai plus le nombre de claques et de clacs de la vie

Le bruit de cette porte se refermant à jamais lorsque tu es parti

Et Lorsque mes plaies auront cicatrisé de cet amour qui m’aura tant blessée

C’est les yeux fermés par un sommeil paisible que je m’endormirais à ses côtés…

Publié dans Textes... création

Commenter cet article

Juliette 17/11/2009 14:27


Quel beau texte !
Je viens de découvrir ce blog dont l'écriture est sublime !