Contradictions d'amour....

Publié le par LaPorteBleue - Danièle Antoniotti

- Tu ne veux plus aimer ?

- Si, je le voudrais mais… puis-je encore aimer ?

-  Laisse le parler ton cœur, ne te pose plus de questions…

- Tu veux savoir ce que mon cœur me dit ?

- oui

- des conneries ! Un fatras de conneries !

- ah ? Et lesquelles ?

- Celles que tu voudrais entendre et ne pas entendre ! Un ensemble de contradictions qui font que je me retrouve seule et que c’est bien fait pour ma gueule !

- dis-les moi ces conneries s’il te plait…

- tu veux vraiment savoir ?

- oui

- barre-toi ! Reste ! Je t’aime ! Que je t’aimerais en partant et me détesterais en restant !  Et merde !

- Ecoute… tu souffres comme je vais souffrir et je t’aimerai comme tu veux m’aimer. Nous nous compléterons ? ... le bien, le mal, le noir, le blanc, le Ying et le Yang tout ce que tu veux mais je t’emmerderai jusqu’au bout ! Je te donnerai tout l’amour que j’ai jusqu’à ce que tu cèdes, que tu m’écoutes et vois ! Je suis là ! Devant toi ! Moi et non l’autre ! L’autre c’est fini ! Il n’est plus là, il est parti bordel ! Moi je suis là avec mes défauts, car des qualités si j’en ai tu ne les vois pas encore non  puisqu’aveuglée par ta propre douleur tu ne te soucies pas de la mienne. Fous-moi dehors à coup de pieds dans le cul si tu n’as pas le moindre sentiment pour moi ! Éjecte-moi comme une merde si tu ne m’aimes pas !  Mais… dis-moi, de ta voix haute et sure d’elle comme tu sais le faire… dis-moi : dégage de ma vue et de ma vie ! S’il te plait, regarde-moi et dis-le moi si c’est ce que tu veux ?  Je te tends la perche non ?  Tu hésites mais pourquoi ?

-  Je…

- ah… tu réfléchis ? Oui peut-être que je peux être le fruit qui épancherait ta soif ?  Ou bien tu réfléchis sincèrement aux véritables sentiments… sen-ti-ment… oui… je répète encore une fois, sen-ti-ment…

- Je te…

- Oui ?

- Je te hais !  

- bien…

- Mais… reste avec moi… oui… reste… avec moi…

- Alors tu m’aimes ? mais on avance alors ? … viens dans mes bras !

- vas te faire foutre !

-  embrasse-moi…

- je t’aime à te détester et je te déteste de t’aimer…

- donc c’est bien ça, tu m’aimes…

Publié dans Textes... création

Commenter cet article