La femme aux 3/4 de sa vie...

Publié le par LaPorteBleue - Danièle Antoniotti

3531984460_c179ee10fb.jpg

Il se passe des choses dans un train...

Dans les gestes, les regards fondus dans le silence.

Un regard… le mien posé sur un autre regard… celui posé sur un jeune homme dormant.

Six places toutes occupées, il y règne un calme absolu hormis le bruit de la vitesse sur les rails.

Six places, toutes occupées, occupées par tous.

Un homme au visage marqué et déçu par la vie somnole.

Une jeune femme dont la tête est envahie de rêves fait un va et vient mécanique de ses yeux à la fois sur ses ongles qu’elle vernit et le journal people qu'elle parcoure.

Un homme à l’allure et d’une beauté sportive envoie sms sur sms.

Et cette femme… qui semble avoir déjà parcouru les ¾ de sa vie.

Six personnes se trouvent dans ce petit compartiment de train.

Pas un son, pas une parole échangée et les champs qui défilent à vous faire tourner les yeux à l’envers.

La femme aux ¾ de sa vie tourne lentement la tête vers cet adolescent en chemise et au bermuda assortis qui dort paisiblement.

Et puis son regard… Le regard de cette femme aux ¾ de sa vie qui me fait entrevoir sa bonté, sa peine et son bonheur passé.

J’ai été emportée dans la tornade de son regard et j’y ai vu toute sa vie.

Et ce regard posé sur le jeune garçon…

Doucement la tête de cette femme se penche, juste un peu vers lui et elle lui sourit.

Enveloppée par son sourire une vague de souvenirs envahit le wagon.

Je regarde les voyageurs qui n’ont pas bougé, comme si le temps s’était arrêté.

Personne ne prête attention au regard de cette femme aux ¾ de sa vie.

Puis ses yeux se détournent pour se plonger dans les miens et elle me sourit à mon tour.

A ce moment là, j’ose le dire, j’aurais voulu qu’elle soit ma mère.

Le garçon endormi soupire, rien ne peut lui arriver.

Ces instants de partage et d’émotion me nourriront longtemps.

Publié dans Textes... création

Commenter cet article

duhkka 01/07/2010 10:47



qui n'a jamais trouvé dans un simple regard un désir de revivre son passé ou tout simplement de le réinventer ? qui a deja regardé sa propre mère dans les yeux et souri comme pour lui dire que
c'est elle et ca ne sera jamais une autre ? ....